ecrivez et pressez «entrer»
pour la recherche

Qu’est-ce que le private equity ?

Le capital-investissement ou private equity désigne la prise de participation par des investisseurs financiers dans des entreprises non cotées, sur du moyen-long terme.

 

Les sociétés de private equity soutiennent les entreprises dans tous leurs stades de maturité :

 

  • apportant un financement et les capitaux nécessaires à des stades critiques de leur développement,
  • accompagnant les managers lors des décisions stratégiques,
  • permettant d’améliorer leur potentiel de création de valeur au profit des clients, des actionnaires et des collaborateurs, dirigeants et salariés.

Pourquoi investir en private equity ?

  • la surperformance dégagée sur le long terme par le private equity sur toutes les autres classes d’actifs
  • sa complémentarité par rapport aux autres classes d’actifs : diversification permettant d’optimiser le couple rendement-risque global des portefeuilles, faible corrélation avec les marchés boursiers
  • le caractère d’investissement socialement responsable, ou « citoyen », que revêt le private equity à travers le soutien qu’il apporte au développement des entreprises les plus dynamiques et les plus innovantes

Comment bâtir une allocation en private equity ?

Les investisseurs institutionnels ont trois manières classiques d’investir en private equity :

 

 

 investir-diagram-fr
 

 

Ces approches peuvent être combinées du fait de leur complémentarité. Ainsi, certains investisseurs sélectionnent des fonds directs sur leur zone géographique de proximité et recourent à des fonds de fonds pour couvrir des zones géographiques plus éloignées ou des segments nécessitant une plus grande technicité.

 

  • Le niveau d’allocation en private equity va ainsi dépendre de plusieurs facteurs :
    • la structure du passif de l’investisseur
    • la disponibilité et les besoins de trésorerie
    • le couple risque / espérance de rendement souhaité
    • les moyens affectés à la sélection et au suivi des investissements

 

  • L’accès sécurisé au private equity nécessite la mise en œuvre d’une approche structurée et professionnelle afin d’en maîtriser les risques et contraintes.
    • L’accès aux meilleures performances du private equity nécessite la mise en place d’une très forte sélection en raison d’une forte dispersion des performances entre les acteurs
    • Le cycle de vie des investissements s’inscrivant sur le moyen-long terme, il est nécessaire de mettre en œuvre une stratégie d’investissement pluriannuelle afin d’assurer une liquidité progressive et régulière des portefeuilles

 

  • Compte tenu de sa faible liquidité, le besoin de diversification est particulièrement important dans le capital-investissement :
    • par nature (capital-risque, capital-développement, capital-investissement, mezzanine, secondaire…) et/ou par secteur d’activité
    • par zone géographique
    • par millésime (pour lisser les effets de cycle économique et les variations liées aux conditions spécifiques d’une famille de fonds par exemple)
    • et par type de risque (co-investissements, fonds directs, fonds de fonds)

 

Un investisseur en private equity doit donc envisager son allocation sur le long terme avec une liquidité qui ne sera que progressive et au terme d’un cycle de l’ordre de 3 à 7 ans. Il lui faut diversifier les supports, combiner les types de fonds, et investir sur longue période, par une allocation annuelle régulière.